Confidentialité et renseignements personnels

En tant que membre de l'Ordre des psychologues du Québec, Dre Geneviève Laberge, psychologue clinicienne, exerce la psychothérapie dans le respect du Code de déontologie des psychologues (RLRQ, c. C-26, r. 212).

 

En matière de confidentialité, le Code prévoit notamment que, avant d’entreprendre la prestation de services professionnels, le psychologue obtient, sauf urgence, le consentement libre et éclairé de son client, de son représentant ou des parents, s’il s’agit d’un enfant âgé de moins de 14 ans, en communiquant notamment les règles sur la confidentialité ainsi que ses limites de même que les modalités liées à la transmission de renseignements confidentiels reliés à l’intervention. La communication de ces renseignements est adaptée au contexte de la prestation des services professionnels.

Le Code prévoit aussi que le psychologue respecte la vie privée des personnes avec qui il entre en relation professionnelle, notamment en s’abstenant de recueillir des renseignements et d’explorer des aspects de la vie privée qui n’ont aucun lien avec la réalisation des services professionnels convenus avec le client.

Le Code prévoit également que le psychologue, aux fins de préserver le secret professionnel :

  • ne divulgue aucun renseignement sur son client à l’exception de ce qui a été autorisé formellement par le client par écrit, ou verbalement s’il y a urgence, ou encore si la loi l’ordonne;

  • avise le client qu’il a l’intention d’autoriser la communication de renseignements confidentiels le concernant à un tiers, des conséquences de cette divulgation et de ses réserves, le cas échéant

  • ne révèle pas qu’un client fait ou a fait appel à ses services professionnels ou qu’il a l’intention d’y recourir;

  • ne mentionne aucun renseignement factuel susceptible de permettre d’identifier le client ou encore modifie, au besoin, certains renseignements pouvant permettre d’identifier le client lorsqu’il utilise des renseignements obtenus de celui-ci à des fins didactiques, pédagogiques ou scientifiques;
  • obtient préalablement du client une autorisation écrite pour faire un enregistrement audio ou vidéo d’une entrevue ou d’une activité; cette autorisation spécifie l’usage ultérieur de cet enregistrement ainsi que les modalités de révocation de cette autorisation;

  • ne dévoile pas, sans autorisation, l’identité d’un client lorsqu’il consulte ou se fait superviser par un autre professionnel.


Le Code précise que, lorsque le psychologue exerce sa profession auprès d’un couple ou d’une famille, il sauvegarde le droit au secret professionnel de chaque membre du couple ou de la famille.

Concernant l’accessibilité et la rectification des dossiers, le Code prévoit notamment que le psychologue permet, avec diligence et au plus tard dans les 30 jours de la réception d’une demande écrite à ce sujet, à son client ou à toute personne qui dispose de l’autorisation de ce dernier, de prendre connaissance ou d’obtenir copie des documents qui le concernent dans tout dossier constitué à son sujet.

De même, le Code prévoit que le psychologue permet, avec diligence et au plus tard dans les 30 jours de la réception d’une demande écrite à ce sujet, à son client ou à toute personne qui dispose de l’autorisation de ce dernier, de faire corriger ou supprimer des renseignements inexacts, incomplets, équivoques, périmés ou non justifiés dans tout document qui le concerne ou de formuler des commentaires écrits au dossier. Aussi, le psychologue donne suite, avec diligence, à toute demande écrite faite par un client, dont l’objet est de reprendre possession d’un document que le client lui a confié.

De plus, comme le prévoit la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé (RLRQ, c. P-39.1), Geneviève Laberge Psychologue inc. est responsable de la protection des renseignements personnels qu’elle détient. Pour ce faire, la personne ayant la plus haute autorité au sein de l'entreprise veille à assurer le respect et la mise en œuvre de cette loi. Cette loi prévoit notamment que, à titre de présidente, Dre Geneviève Laberge, psychologue clinicienne, exerce la fonction de responsable de la protection des renseignements personnels.

Dans le cadre de l'exercice de cette fonction et de celle de psychologue, toute personne peut adresser à Dre Geneviève Laberge, psychologue clinicienne, une demande d'accès, de rectification de renseignements ou une demande relative à la protection des renseignements personnels, par téléphone, au 418 454-7152, par courrier électronique, à l'adresse genevieve.laberge.psychologue@gmail.com ou en s'adressant à elle par écrit au 2500, rue Beaurevoir, bureau 220, Québec (Québec), G2C  0M4.

Veuillez m’appeler ou me contacter par courriel pour fixer un rendez-vous qui conviendra à votre horaire.
Au plaisir de discuter avec vous!